Histoire du Be-bop : Jano MERRY 1949 - Film Rendez - vous de Juillet

Dans cet extrait de film Jano Merry présente les danses acrobatiques que l'on connait sous le nom de "be-bop"... pendant que Claude Luter et son orchestre animent les caves du Lorientais avec la musique swing.

Extrait du livre Le souffle de la liberté, Nicolas Beniès

Claude Luter fait danser le be-bop au Lorientais

Le souffle de la liberté, p. 52

Dans ce même temps, au club Le Lorientais, l’orchestre de Claude Luter fait danser la jeunesse en imitant le son des orchestres de la Nouvelle-Orléans enregistrés à Chicago dans les années vingt. Particulièrement King Oliver et son Creole Jazz Band. Claude Luter, clarinettiste, a découvert ce jazz par l’intermédiaire d’un collectionneur pendant la guerre alors qu’il a 15 ans. Son groupe reproduira à l’identique le spectre sonore limité des 78 tours d’un temps révolu.[...]

Dans tous les clubs, au son de cette musique, on danse paradoxalement le be-bop. C’est le nom d’époque de ces rencontres assez acrobatiques dans des espaces réduits, entre un homme et une femme. Les bons danseurs sont cotés et peuvent rentrer et consommer sans payer. La jeunesse issue des milieux prolé- taires peut ainsi participer à la liesse générale. Plus tard, on dira « rock » pour qualifier la même danse.